• Comme on voit sur la branche au mois de mai la rose,

    En sa belle jeunesse, en sa première fleur,

    Rendre le ciel jaloux de sa vive couleur,

    Quand l’Aube de ses pleurs au point du jour l’arrose;

     

    La grâce dans sa feuille, et l’amour se repose,

    Embaumant les jardins et les arbres d’odeur;

    Mais battue, ou de pluie, ou d’excessive ardeur,

    Languissante elle meurt, feuille à feuille déclose.

    Ainsi en ta première et jeune nouveauté,

    Quand la terre et le ciel honoraient ta beauté,

    La Parque t’a tuée, et cendres tu reposes.

     

    Pour obsèques reçois mes larmes et mes pleurs,

    Ce vase plein de lait, ce panier plein de fleurs,

    Afin que vif et mort, ton corps ne soit que roses.

    PIERRE RONSARD, Amours, 1560


    22 commentaires
  • Il doit être minuit. Minuit moins cinq. On dort.

    Chacun cueille sa fleur au vert jardin des rêves,

    Et moi, las de subir mes vieux remords sans trêves,

    Veillée d'Avril

     Je tords mon cœur pour qu’il s’égoutte en rimes d’or.

    Et voilà qu’à songer me revient un accord,

    Un air bête d’antan, et sans bruit tu te lèves

    Ô menuet, toujours plus gai, des heures brèves

    Où j’étais simple et pur, et doux, croyant encor.

    Veillée d'Avril

     Et j’ai posé ma plume. Et je fouille ma vie

    D’innocence et d’amour pour jamais défleurie,

    Et je reste longtemps, sur ma page accoudé,

    Veillée d'Avril

    Perdu dans le pourquoi des choses de la terre,

    Ecoutant vaguement dans la nuit solitaire

    Le roulement impur d’un vieux fiacre attardé.

    Jules Laforgue (1860 1887)


    26 commentaires
  •  

    La Nature

    Une fleur qui s'éveille sereinement sous les doux rayons du soleil, 

    Un oiseau qui enchante la forêt d'une joyeuse mélodie,

    Un nuage, d'humeur orageuse, qui arrive en trombe et gronde avant le déluge,

    À mesure que le temps passe, le poète quiet, heureux ou ombrageux,

    se laisse aller à la contemplation de la nature,

    au rythme de ses sentiments et au regard de ses émotions.


    23 commentaires