• Cette fleur serait née des larmes versées par Aphrodite à la mort d'Adonis.

    UTILISATION

    Son nom n'a rien à voir avec le tracas ! Il vient du latin Solsequia : qui suit le soleil, car ses fleurs se ferment la nuit. Très facile à cultiver, le souci égaye par ses belles couleurs les massifs et les bordures fleuries.

    Il se cultive également en pot ou en jardinière. Les fleurs se renouvellent sans cesse du printemps à l'automne. Plante peu exigeante, le souci fleurit abondamment au soleil. Dans les régions aux hivers doux, il se ressèmera spontanément si vous laissez quelques fleurs former des graines. Associez-le à la scabieuse, au bleuet, au rudbeckia, au coréopsis, à la sauge bleue ou à la verveine violette.

    ATTENTION A L'OÏDIUM

    En période de sécheresse, le souci peut être victime de l'oïdium, au feutrage blanc. Enlevez vite la partie atteinte avant qu'elle ne contamine les autres. Pour éviter, maintenez le sol frais en l'arrosant régulièrement sans mouiller le feuillage.

    Mon Beau Souci...

    LE FAUX SAFRAN

    C'est ainsi qu'on appelait le souci autrefois. Les pétales peuvent en effet servir de substitut au safran pour colorer le riz. Les fleurs sont comestibles fraîches.

    BON POUR LA PEAU

    Le souci calme les légères inflammations de la peau. En cas de coups de soleil, de petit brûlure ou de piqûre d'insecte, réduisez des fleurs fraîches en pommade et appliquez-les sous forme de cataplasme.


    20 commentaires
  • Le bouquet de fin de semaine de Patou

    Le Jardin de Patou : Les Chroniques d'une Jardinière du Dimanche

    Depuis, quelques années je suis le Blog de Patou

    Je vous donne le lien de son blog :

    Le Jardin de Patou

     J'attendais avec impatience son livre :

    Dans un jardin minuscule, comme elle aime le dire "Mon jardin de poche" 160 m² en ville...

    Le Jardin de Patou : Les Chroniques d'une Jardinière du Dimanche

    Elle nous donne, ses expériences, ses fantaisies, sa créativité, la vie avec ces petites bêtes etc... Avec une simplicité et ces jolies photos...

    Le Jardin de Patou : Les Chroniques d'une Jardinière du Dimanche

    Patricia, se demandait si on ne serait pas déçue....

    Je la rassure, son livre est une réussite, j'ai été ravie, et surprise de tant d'informations !!

    Le Jardin de Patou : Les Chroniques d'une Jardinière du Dimanche

    Vivre et rêver dans nos jardins est un grand bonheur!!

    L'avenir de notre Planète se joue aussi dans nos jardins..

    Le Jardin de Patou : Les Chroniques d'une Jardinière du Dimanche

    Un livre pas seulement pour les débutants, mais aussi un aide mémoire..

    Le Jardin de Patou : Les Chroniques d'une Jardinière du Dimanche

    Un livre qui donne envie de créer son petit monde à soi...

    Le Jardin de Patou : Les Chroniques d'une Jardinière du Dimanche

    Un livre qui dédramatise, qui désacralise et en enjolive, l'art du jardin...

     


    24 commentaires
  • Le clivia est une plante qui confirme la règle ! Pour la faire fleurir, il faut presque la faire souffrir, vraiment...

    Le Clivia sera la Plante de Fin de Semaine

    Quand je dis souffrir, je veux dire lui donner l’inverse des soins que la majorité des plantes apprécie. Idéalement, c’est en novembre qu’il faut commencer le supplice pour obtenir nos fleurs vers février-mars.

    En novembre, il faut diminuer graduellement les arrosages pour les arrêter complètement en décembre. Arrosez début novembre, une autre fois 2 semaines plus tard, ensuite vers la mi-décembre et cessez complètement jusqu’en mars ou jusqu’à ce qu’une tige florale fasse son apparition. Si vous le pouvez, déposez-la dans une pièce peu chauffée et elle fleurira encore plus !

    Le Clivia sera la Plante de Fin de Semaine

    En Mars

    Recommencer les engrais avec une solution pour les plantes à fleurs tel le 15-30-15 tous les 15 jours, en prenant garde de ne pas arroser le feuillage. Du côté des engrais naturels, les algues marines sont excellents..

    Le Clivia sera la Plante de Fin de Semaine

    La floraison est assez longue, presqu’un mois. Après la floraison, couper la tige florale au ras du feuillage.

    Pour le rempotage, c’est très facile, car rappelez qu’elle n’aime pas être rempotée, elle préfère être à l’étroit dans son pot. Un rempotage tous les dix ans ou jusqu’à ce qu’elle casse son pot est amplement suffisant!

    Si vous avez acheté votre Clivia dans un pot de plastique et aimeriez le rempoter dans un pot décoratif, changer pour la même grosseur. Cette plante apprécie particulièrement les pots de grès, en plus d’être plus joli, c’est plus frais et plus sec lorsque nous cessons d’arroser la plante.

    En hiver, nettoyer les feuilles avec un linge humide, JAMAIS de lustrant pour plante sur cette plante.

    Plante plutôt coûteuse. Mais c’est une plante qui peut vivre plus de 50 ans. Surtout disponible en automne et en février-mars lorsqu’elle est en fleurs.

    À partir de la graine, ça prend de 7 à 8 ans avant d’avoir une première floraison, je vous conseille donc de toujours acheter un plant en fleurs. Vous serez ainsi assuré que votre plant est suffisamment âgé. Mais si le cœur vous en dit, laissez les fleurs devenir des graines et vous pourrez multiplier vos clivias.


    26 commentaires