• Indifférents aux derniers froids, les clochettes immaculées des perce-neige s'épanouissent rapidement en un large tapis immaculé.

    Divisez les souches en départ de végétations ou attendez la fin de la floraison et le jaunissement des feuilles pour les multiplier.

    Multipliez Les Perce-Neige

    Soulevez une grosse motte de perce-neige avec la fourche bêche. Divisez-la en plusieurs petits éclats, en conservant la terre autour des bulbes quine dépassent pas 1 cm de diamètre. Si vous souhaitez élargir les plantations au jardin, replantez tout de suite chaque éclat dans un sol léger mais frais, aéré la terre et ameubli à la griffe. Arrosez-les au goulot dès la plantation achevée.

    Multipliez Les Perce-Neige

    Très rustiques, les perce-neige nouvellement repiqués se naturalisent facilement s'étalent d'année en année et refleurissent ponctuellement dès la fin de l'hiver.

    Multipliez Les Perce-Neige


    20 commentaires
  • Le temps n'est pas au beau fixe cette semaine : giboulées dans certaines régions, neige et gelées dans d'autres... Le jardinier va devoir s'adapter !

    Une Semaine Hivernale...

    Si la neige a cassé des branches à cause de son poids, ne tardez pas à les tailler proprement et à appliquer un mastic à base d'argile et de propolis. Évitez les mastics à base de goudron, très controversés quant à leur efficacité !

    Une Semaine Hivernale...

    La neige, si elle n'est pas courante, peut inquiéter le jardinier, cependant, elle est bénéfique dans certains cas. Elle isole du gel les racines et les bulbes en terre grâce à son manteau léger et, chose plus étonnante, fertilise le sol car elle est chargée en azote atmosphérique.

    Une Semaine Hivernale...

    Certaines plantes ont mauvaise mine après le passage du froid, là encore, taillez le feuillage atteint et attendez patiemment des signes de reprise au printemps. N'ayez pas l'arrachage trop facile et laissez-leur une chance !

    Une Semaine Hivernale...

    Au bassin, versez de l'eau tiède pour faire fondre la glace afin que les poissons ne souffrent pas d'un manque d'oxygène. Dans les régions où le gel est courant, pensez à installer un simple ballon sur l'eau ou une cloche spécifique pour limiter l'action du gel.

    Une Semaine Hivernale...

    Les conditions climatiques étant incertaines dans toutes les régions, veillez à ne pas laisser de coupelles sous vos plantes en pot. Outre le risque d’asphyxie des racines dû à la stagnation de l'eau, vos plantes sont bien plus sensibles au gel si le substrat est détrempé.


    26 commentaires
  • Sans eau pas de vie possible, nous en sommes tous conscients ! Au jardin, elle revêt une importance cruciale lorsqu'il s'agit d'arroser les plantes mais pas seulement !

    Tout le monde n'est pas égal face à cette ressource, certains jardiniers se plaindront même d'un terrain trop humide et argileux où la gadoue règne en maître absolu en hiver !

    La Gestion de l'Eau au Jardin (pas toujours si facile)

    Inspirez-vous des techniques de permaculture pour récupérer les écoulements naturels et les guider sur votre terrain vers une mare ou pour créer des baissières idéales pour les cultures, notez que cette dernière technique est également efficace en terrain pentu et sec pour retenir les eaux dans des buttes et créer de nouvelles possibilités de culture !

    La Gestion de l'Eau au Jardin (pas toujours si facile)

    En terrain très argileux et humide, il possible de créer au point le plus bas une mare naturelle sans maçonnerie ni liner spécifique, profitez-en ! Une mare, un bassin ou tout point d'eau constituent des écosystèmes essentiels à l'équilibre du jardin. La biodiversité n'en sera que favorisée !

    N'oubliez-pas de  végétaliser votre mare. Plantes aquatiques ou semi-aquatiques assureront l'oxygénation et des refuges idéaux pour une faune diversifiée qui vous aidera à lutter contre les ravageurs du jardin !

    La Gestion de l'Eau au Jardin (pas toujours si facile)

    Ces points d'eau pourront aussi être alimentés par les eaux de pluie recueillies sur les toitures ou canalisées sur le terrain, à moins que vous n'envisagiez d'installer des récupérateurs enterrés ou non pour stocker l'eau en vue des périodes plus sèches !

    Si votre terrain est gorgé d'eau, plantez des végétaux spécifiques aux zones humides. Prêles du Japon, iris des marais, astibes, miscanthus, saules, cyprès chauve... Le choix est vaste. Pour assécher le sol, pensez à l'eucalyptus, si votre climat le permet !

    La Gestion de l'Eau au Jardin (pas toujours si facile)

    Faire avec la nature et ce qu'elle nous propose est préférable que de lutter contre elle car elle aura toujours gain de cause !


    21 commentaires