• "La première violette que tu trouves au printemps,

    mange-la et l'an devant tu n'auras jamais de fièvre."

    Dit le proverbe.

    La Violette

    Non  seulement elle est annonciatrice du printemps

    discrète et parfumée,

    mais la violette a encore des propriétés exceptionnelles

    La violette "odorante"

    (c'est son vrai nom complet)

    a une longue histoire d'utilisation en herboristerie.

    C'est principalement sous forme d'infusion des fleurs de violette

    qu'on la consomme.

    La tisane se prépare en faisant bouillir

    50 g de fleurs dans un litre d'eau pendant 5 mn.

    Toutes les violettes ont des propriétés émollientes

    et expectorantes, et ont été employées dans

    le traitement de maladies respiratoires

    telles que la bronchite et la coqueluche,

    encore de nos jours sous forme de

    pastilles à sucer.

    L'infusion est également sudorifique.

    On lui a aussi attribué, sans aucune preuve,

    des vertus contre l'épilepsie,

    l'asthme, les maladies de peau et l'éczéma,

    et ce serait encore un laxatif doux,

    un dépuratif, un diurétique ...

    Des bains à base de décoction de feuilles

    donneraient des résultats pour les

    maladies rhumatismales.


    3 commentaires
  • En 1905, la Société française des chysanthèmistes

    a publié un ouvrage intitulé :

    Répertoire des couleurs pour aider à la détermination

    des fleurs, des feuillages et des fruits.

    Palette des Couleurs

    Je vous propose de découvrir au fil des semaines

    un échantillon de nuances...

    La rose églantine 

    est une dénomination empruntée

    aux soieries de Vuillod, Ancel et Cie 

    (teintuerie lyonnaise en 1780)

    Elle s'applique aux pétales de la rose

    de Chine Madame Laurette de Méssimy.

    Palette des Couleurs


    26 commentaires
  • Le geai des chênes est très reconnaissable,

    grâce à son plumage beige rosé et surtout

    à ses ailes d'un bleu vif rayé de noir

    Le Geai des Chênes

    Véritable sentinelle,

    il pousse des cris rauques et alerte les autres oiseaux

    à l'arrivée d'un intrus.

    Son chant est varié et c'est un bon imitateur

    des autres oiseaux en particulier

    de la buse, il paraît même

    qu'il est capable d'imiter le chat ou le cheval !!

    Même s'il affectionne particulièrement les glands des chênes

    qu'il cache pour l'hiver,

    il est omnivore,

    mange des fruits, des insectes et des campagnoles

    et ne dédaigne pas les oeufs

    et même les oisillons des passereaux,

    ce qui lui a valu une réputation


    24 commentaires